#6 Parlons BD – Blue Flag

Mon retour sur le blog marque également le retour de ce rendez-vous que j’aime beaucoup. Pour rappel, le 15 de chaque moi je choisi une bande dessinée dont j’ai envie de parler. Ça peut être un comics, un manga, un roman graphique… Ce mois-ci j’ai pris la décision de vous parler d’un manga qui est aussi un de mes derniers coup de cœur : Blue Flag.

En bref

Titre : Blue Flag
Editeur français : Kurokawa
Scénariste : KAITO
Illustrateur : KAITO
Date de sortie française : 14 Mars 2019 (pour le Tome 1)
Nombre de pages : 244 pages
Statut : En cours

Le pitch

Au printemps de leur année de Terminale, trois élèves se retrouvent à un carrefour de leur vie.
Taichi est dans la même classe que Tôma, un ami d’enfance à qui tout réussit et que Futaba, une fille qu’il a du mal à supporter. Un jour, Futaba se confie à lui et lui avoue qu’elle est amoureuse de Tôma.

Pourquoi on en parle ?

J’avais vraiment envie de vous parler d’une série de manga en cours de publication en France. Fut un temps où je suivais les sorties manga avec assiduité… mais c’est un temps révolu. C’est dommage, et franchement ça me manque beaucoup… M’enfin c’est comme ça. Je me suis tout de même procurer en mars dernier le premier tome de Blue Flag. J’en avais pas mal entendu parlé sur les réseaux sociaux, donc je me suis dit « Pourquoi pas ? ». J’essaie peu à peu de me remettre dedans, même si c’est franchement pas évident. Les sorties sont nombreuses. Enfin, c’est un autre sujet !

Revenons à nos moutons. Le pitch de Blue Flag n’a rien d’exceptionnel en soit, et honnêtement, ce n’est probablement pas le manga du siècle. Pourtant, sa simplicité est sûrement ce qui m’a séduit. Je pense que je l’aime à ce point car cette lecture est arrivée au moment où j’en avais besoin. Blue Flag use tous les codes que j’aime dans le manga. Si je travaillais encore en boutique, je pense que j’aurais pu conseiller ce titre comme porte d’entrée dans cet univers immense. Il est à la fois novateur, et très attaché à ce qui fait du manga un genre vraiment particulier (d’ailleurs, je vous ferais sûrement des dossiers sur le sujet, ça me passionne énormément). Je me suis attachée très vite aux personnages, qui sont à la fois drôles, touchants, et très symptomatiques du genre une fois encore. Vraiment, même en y réfléchissant je ne trouve pas de personnage que je n’aime pas (c’est très rare) !

Si mon coup de cœur reste pour le premier tome, le deuxième est, lui aussi, très très cool. Je pense que les premiers tomes d’une série sont toujours un peu plus excitants, on découvre les personnages avec lesquels nous allons vivre tout un tas d’aventures. Le premier tome de Blue Flag correspond exactement à ce que j’attends d’un premier tome. Il est parfaitement équilibré et b*rdel, terrible fut l’attente pour le deuxième tome…

Pourtant, c’est la création d’un tome 1 est forcément délicate. Personne n’a les mêmes attentes. Est-ce que ça va assez vite ? Est-ce que ça ne va pas trop vite ? Est-ce que mes personnages sont intéressants ? Mais mystérieux quand il le faut ? Bref, vous voyez ce que je veux dire, c’est un peu comme le pilot d’une série finalement… Et concernant Blue Flag, eh bien, pour moi, c’est une réussite.

Pour qui ?

Je pense que je conseillerais ce manga à toutes les personnes qui aimeraient mettre leur nez dans l’univers du manga. Blue Flag est à la fois très cliché et singulier. Je le conseillerais aussi aux personnes qui ont envie d’une histoire avec des personnages attachants ET LGBT+ !

J’espère que je vous ai donné envie de lire cette petite série. Actuellement deux tomes sont sortis en France. Le troisième sort le 12 septembre 2019 (je n’en peux plus d’attendre). Attention, le tome 2 se termine sur un très gros cliffangher !

Laisser un commentaire