#5 Chronique cinéma – Le Roi Lion (2019)

Hier, je naviguais un peu hasardeusement sur Facebook, et je suis tombée sur un article de Première. Le Roi Lion, le remake, a fait 7 millions d’entrées. Je lis les commentaires (erreur de débutante, je sais) et là… Que de haine pour ce film. Très honnêtement… Je ne comprends pas pourquoi. J’ai été voir le films deux fois, et je l’ai vraiment aimé. Peut-être même plus la seconde fois…

Le Roi Lion (2019) en bref

Titre original : The Lion King
Titre français : Le Roi Lion
Réalisation : Jon Favreau
Date de sortie française : 17 Juillet 2019
Acteurs principaux : Donald Glover, Chiwetel Ejiofor
Bande annonce
Ma note :  4/5

Mon avis (pour ce que ça vaut)

C’est de bon ton de taper sur les remakes depuis que ceux-ci se développent en masse. Au cinéma ou à la télévision, reboots, remakes et revivals ont le vent en poupe, c’est le cas de le dire. Les adaptations live de Disney ne m’ont jamais fait vraiment envie, d’ailleurs je n’ai pas aimé La Belle et la Bête. Concernant Le Roi Lion, quand le projet a été annoncé, j’ai trouvé ça audacieux, sans pour autant avoir d’avis tranché sur la question. Bonne ou mauvaise idée ? J’ai beaucoup aimé Le Livre de la Jungle (le remake live du coup) de Jon Favreau, et comme ce dernier était annoncé aux manettes du remake du Roi Lion… Pourquoi pas ? En fait, je ne comprends pas quel est l’intérêt de s’acharner sur une réadaptation. C’est pas comme si la version originale disparaissait tout à coup ! Je comprends qu’on ai pas envie de voir ses œuvres préférées refaites à la sauce d’un autre réal ou avec d’autres intentions. Toutefois, juger à ce point les personnes intéressées et le film en lui-même sans réelle autre critique que « c’est un remake DONC c’est nul »… J’avoue ne pas trop comprendre. Du coup, quand j’ai vu le bashing dont Le Roi Lion fait l’objet, je me suis dit que je devais vous donner mes arguments, ceux qui font que, selon moi, le film est vraiment cool.

Le reboot/remake est un exercice difficile pour lequel garder l’équilibre entre fidélité et expression artistique est un vrai casse-tête. Je pense que nous avons tous eu peur que Jon Favreau dénature l’oeuvre originale. Qu’on se le dise, si Le Roi Lion n’est pas le Disney le plus apprécié dans le monde, c’est pas loin d’être le cas tout de même. Pourtant, scénaristiquement parlant, la version 2019 de l’histoire de Simba reste très fidèle à l’oeuvre originale. En fait, elle est presque parfaitement similaire. Les libertés prises sont vraiment des détails. Détails qui, pourtant, font une vraie différence, non pas dans l’histoire, mais justement, dans l’expression artistique du réalisateur. Si vous connaissez très bien l’oeuvre de 1994, vous verrez de quoi je parle… Concernant les chansons, qui sont, elles-aussi, très symptomatiques du succès de l’oeuvre originale, je les ai trouvé fabuleusement bien reprises dans la version de 2019. Mention spéciale à Chiwetel Ejiofor qui a repris Be Prepared (Soyez prêtes en VF) avec brio. J’ai aussi découvert que Donald Glover chantait incroyablement bien ! Puis il faut dire qu’entendre chanter Beyoncé dans un Disney ça fait son petit effet…

J’ai envie d’attirer l’attention sur un truc qui m’a marqué dans le film : le duo Timon et Pumbaa. Alors, tapez moi si vous le souhaitez (non), mais dans le dessin animé original… Je ne suis pas une grande fan du duo. Je les aime bien hein mais… Bon. Ça s’arrête là. Dans le film, le duo m’a fait rire à gorge déployée. Là comme ça, vous devez vous dire « oui ok, super, et alors ? », mais en fait, j’estime qu’un film/qu’une scène est drôle quand je souffle du nez de base… Je suis hyper chiante en fait, je rigole jamais devant les films. Là je saurais pas expliquer pourquoi, ils m’ont fait bien plus rire que leurs versions originales. Peut-être que c’est dû à la VO justement, mais j’ai trouvé le duo plus dynamique. Puis je suis fan de Seth Rogen qui interprète Pumbaa aussi, ça aide sûrement.

Selon moi, le vrai intérêt de ce remake reste la performance visuelle. J’ai vu un nombre incalculable de personnes dire qu’ils ont fait une indigestion de numérique après le visionnage du film. Deux choses : d’abord, si vous n’aimez pas le numérique, n’allez pas voir un film entièrement réalisé numériquement, ça me paraît être un bon début pour éviter ce genre de désagrément. Ensuite… J’ai trouvé le film très très beau. Je suis la première à me plaindre du numérique quand c’est moche, injustifié, bref, quand ça va pas. Mais là… C’est bluffant. Bluffant au point que, pour moi, le film prouve une chose très importante : nous n’avons pas besoin d’exploiter des animaux pour la réalisation de films. Il est peut-être temps, à l’heure où un film comme celui-là se tient, d’ouvrir un réel débat à ce sujet. Débat qui avait déjà été entre-ouvert avec la sortie du film Le Livre de la Jungle d’ailleurs, qui, rappelons-le, était réalisé par le même bonhomme…

Pour conclure

Quels sont les réels argument des détracteurs de ce film ? Pourquoi tant de haine ? A part entendre dire de partout que le film est un remake donc forcément mauvais et qu’il y a trop de numérique (c’était le but), je ne vois pas de vrai problème soulevé contre le film. Selon moi, il ouvre un débat important, il est visuellement sublime, les voix (en VO en tous cas) sont parfaites… On ne peut pas dire que l’oeuvre originale est dénaturée, c’est même plutôt le contraire. Les légers changements opérés sont vraiment top, ils apportent un vrai plus au film. Bref j’ai adoré. Si vous n’avez rien contre les remakes et que vous avez simplement peur que le film soit trop différent de vos souvenirs d’enfance, n’hésitez plus à y aller !

Laisser un commentaire